Yombombé Madjitoloum Théophile, président de l’UTPC : “Notre projet de société est de bâtir, en communion avec le peuple, une société hautement humaine, riche de ses valeurs, de sa culture, économiquement prospère et équilibrée, débarrassée de la pauvreté, de l’injustice, de l’insécurité et de la précarité”Yombombé Madjitoloum Théophile, président de l’UTPC : “Notre projet de société est de bâtir, en communion avec le peuple, une société hautement humaine, riche de ses valeurs, de sa culture, économiquement prospère et équilibrée, débarrassée de la pauvreté, de l’injustice, de l’insécurité et de la précarité”

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Yombombé Madjitoloum Théophile, ancien député, ancien 5ème vice-président de l’Assemblée nationale a été investi candidat à l’élection présidentielle du dimanche 11 avril 2021, par son parti, l’Union des Travailleurs Progressistes pour la Cohésion (UTPC). Pour beaucoup, sa candidature est un plan B du Mouvement Patriotique du Salut (MPS) et surtout pour jouer aux troubles fêtes contre son ancienne formation, le RNDT-Le Réveil qu’il a quitté avec fracas. Accusation qu’il ballait d’un revers de bras car dit-il, son “approche de stratégie politique surprend car qu’il répond par des actes et non par des verbes“.

Vous avez été désigné candidat à la présidentielle de 2021 par votre parti, l’Union des Travailleurs Progressistes pour la Cohésion (UTPC). Quel projet de société avez-vous pour les Tchadiens ?

C’est le Projet de Société de l’ “Union des Travailleurs Progressistes pour la Cohésion (U.T.P.C)” que je porte. Il s’agit de bâtir, en communion avec le peuple tout entier, une société tchadienne hautement humaine, riche de ses valeurs, de sa culture, économiquement prospère et équilibrée, débarrassée de la pauvreté, de l’injustice, de l’insécurité et de la précarité.

Nous nous engageons avec le peuple tchadien pour construire une société paisible et juste, un cadre de meilleure prise en charge socioéconomique, un pouvoir démocratique, une croissance économique en progression, un pays positivement influent sur la scène internationale et dans lequel règne le respect total des libertés, un équilibre citoyen, une République réconciliée qui se positionne par son dynamisme et son leadership dans le concert des nations. Nous déploierons pendant la campagne, tous nos programmes, parce que respectueux des textes de la République en matière des élections.

Beaucoup estiment que vous êtes un pion monté par le pouvoir pour jouer aux troubles fêtes lors de la présidentielle à venir…

L’humain a libre pensée d’un moins pour certain et je respecte l’opinion. Si le pouvoir refuse d’autoriser le fonctionner du parti qui m’a investi au niveau de l’Exécutif et ce depuis deux ans. Une requête auprès de la plus Haute Juridiction de la République n’a pas formellement abouti jusqu’à ce jour après un an. Nous sommes respectueux des lois et règlements de notre pays et avons choisi des voies de recours et non un forcing parce que par expérience, nous avons laissé le terrain s’imposer à nous, afin d’épuiser toutes les procédures et recours légaux. Et nous avons, donc, pris la décision de fonctionner. Pensez-vous que je me permette d’être un pion alors qu’opprimé ? Demandez-le-vous pourquoi de ce blocage et à tous les niveaux ? Vous posez surement la question juste pour confirmer la réponse que vous avez déjà. Nous attendons que la commission en charge de sélection de candidature valide notre dossier.

Aujourd’hui, il se raconte que votre candidature est un plan B pour le MPS au cas où les opposants arrivaient à boycotter l’élection présidentielle de 2021. Qu’en dites-vous ?

Tous ceux ou celles qui sont dans le monde politique tchadien savent ce qu’est Monsieur Yombombé Madjitoloum Théophile. Je suis un homme de principe. Je ne permets pas des contacts de soumission, perversion ou de compromission. Je pratique l’éthique politique. Posez leurs la question et qu’ils ou qu’elles vous disent de vive voix et enregistrer leur ce que je suis dans le milieu politique. Les troubles fêtes vous en trouvez autant dans l’opposition que dans la majorité. Bien événement mon approche de stratégie politique surprend. Je réponds par des actes et non par des verbes. Voila !

Propos recueillis par

Sabre Na-ideyam