Transit des marchandises : les importateurs sont mécontents du blocage de leurs containers par les services des DouanesTransit des marchandises : les importateurs sont mécontents du blocage de leurs containers par les services des Douanes

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Le Conseil National des Importateurs, Transitaires et Exportateurs (CONITE) dénonce par un point de presse, ce mardi 2 février, à N’Djaména, le blocage des marchandises dans des containers dans les ports secs sur l’ensemble du territoire national depuis le début de l’année 2021, par les services des Douanes. D’après le rapporteur général du Conseil National des Importateurs, Transitaires et Exportateurs, Mahamat Abakar Moussa, les opérateurs économiques importateurs sont déjà soumis au paiement des faux frais à l’ordre de 530.000 F CFA par container sur le trajet Douala (Cameroun) à la frontière Tchad et de l’ordre de 370.000 F CFA depuis l’entrée au Tchad jusqu’au pont de N’Guéli. « L’acompte fiscal fixé à 15% de la valeur imposable uniquement pour les importateurs non référencés à la direction générale des impôts ne s’applique pas à ceux qui opèrent dans le formel. Il ressort de ce constat la volonté de freiner le secteur commercial dont dépendent des milliers de nos compatriotes et qui contribue énormément à la lutte contre la pauvreté et la vie chère », s’indigne le rapporteur général du CONITE. Les opérateurs économiques sollicitent l’implication du Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno, pour décanter la situation et espèrent également que les démarches entreprises par le Patronat et la Chambre des Commerce auprès de la direction générale des Douanes et des Droits indirects trouvent une issue favorable. « Au motif d’appliquer la nouvelle disposition relative à l’acompte fiscal, le dédouanement de la plupart des marchandises est multiplié par 2 voire 3 fois », décrie Mahamat Abakar Moussa.

G.N.W