Tchad – RCA : la diplomatie pour apaiser les tensionsTchad – RCA : la diplomatie pour apaiser les tensions

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Depuis dimanche dernier, la tension monte entre le Tchad et la Centrafrique suite au massacre de six soldats tchadiens par les forces armées centrafricaines. Le Tchad qui n’entend pas tolérer cet acte belliqueux du voisin centrafricain a rapidement élevé la protestation pour dénoncer cet acte et promettre qu’il ne restera pas impuni. La partie centrafricaine, vu la gravité de l’acte, joue à l’apaisement a dépêché ce 1er juin, une délégation gouvernementale conduite par Madame Sylvie BAIPO TEMON, sa cheffe de la diplomatie pour rencontrer le Président du Conseil Militaire de Transition, Général de Corps d’Armée MAHAMAT IDRISS DEBY.

La tension était vive, très vive entre le Tchad et la Centrafrique depuis dimanche 30 mai. Et pour cause, l’attaque d’un poste de l’armée nationale tchadienne basé à Sourou, localité tchadienne frontalière de la RCA. Bilan : un mort du coté tchadien dans les échanges de tir et cinq prisonniers qui seront par la suite sommairement exécutés en territoire centrafricain en plus des dégâts matériels occasionnés par cette incursion en territoire tchadien. Le Tchad qui n’entend pas laisser impuni ce massacre, a clairement affiché sa position. Le gouvernement centrafricain qui s’est rendu compte de la gravité de son acte joue à l’apaisement et met la diplomatie en action pour atténuer la tension.Le Chef de l’Etat, Général de corps d’Armée MAHAMAT IDRISS DEBY et ses collaborateurs composés en majorité de hauts gradés de l ‘Armée nationale tchadienne ont reçu la cheffe de la diplomatie centrafricaine, Sylvie BAIPO TEMON et sa suite, porteuse d’un message du Président Faustin Archange TOUADERA à son homologue tchadien.Les discussions ont été franches et directes et ont duré plus d’une heure entre les deux partie. La Centrafrique et le Tchad ne peuvent s’engager dans une escalade de violence vu tous leurs liens. La RCA présente ses excuses au peuple tchadien et à son armée suite à cet acte déplorable de son armée, a dit Sylvie BAIPO TEMON au sortir de la rencontre.Même si le Chef de la diplomatie tchadienne, ambassadeur MAHAMAT ZENE CHERIF, semble avoir accepté les excuses de la partie centrafricaine, il se positionne clairement pour la mise sur pied d’une enquête internationale pour élucider ce comportement de l’armée centrafricaine qui semble pour lui, un acte délibéré.La cheffe de la diplomatie centrafricaine, Sylvie BAIPO TEMON est accompagnée dans cette mission de bons offices de la Ministre centrafricaine en charge de la défense, Marie-Noëlle Koyara et celui en charge de la sécurité, général Henri Wanzet-Linguissara.

Source: Présidence du Tchad