Tchad : les Conseillers Nationaux adoptent l’Accord pour l’Établissement d’Afrique Finance CorporationTchad : les Conseillers Nationaux adoptent l’Accord pour l’Établissement d’Afrique Finance Corporation

User icon Par Ahmat Moussa Adoum

Les Conseillers nationaux ont voté, ce 16 novembre 2022, au Palais de la Démocratie, le projet de loi portant Ratification de l’Accord pour l’Établissement d’Afrique Finance Corporation (AFC).

Ce sont les Ministre en Charge des Prospectives Économique et des Partenariats Internationaux, Moussa Saleh Batraki, Ministre Secrétaire e Général du Gouvernement, Haliki Choua Mahamat et le Ministre des Hydrocarbures et de l’Énergie, Djerassem Le Bemadjiel qui ont défendu ce projet de loi.

Selon le Ministre en Charge des Prospectives, le contexte actuel est marqué par les difficultés d’accès aux financements innovants et la promotion des investissements directs étrangers dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie National de l’Aménagement du Territoire, du plan et de la Diversification Économique, composantes essentielles du plan National de Développement.

Aussi, les avantages à l’adhésion du Tchad à l’AFC est d’une importance capitale pour booster l’économie du Tchad que l’intervention de l’AFC permettra à l’État et aux investisseurs privés de mobiliser plus efficacement des ressources financières adaptées à la réalisation des différents projets économiques et des infrastructures de développement.

« l’AFC finance les études des faisabilités et les projets d’investissement. Elle promeut les partenariats publics et privés, la mobilisation à l’épargne publique, le financement direct et joue également le rôle de conseiller financier et de pool de financement » informe le Ministre des Prospectives, Moussa Saleh Batraki.

L’AFC est une institution financière multilatérale, fondée en 2007 par des Etat Africains et des investisseurs publics et privés. Elle dispose d’une connaissance spécialisée dans le secteur prioritaire des ressources naturelles, de l’énergie, des transports et logistiques, des télécommunications et des industries lourdes.

Ce projet de loi portant Ratification de l’Accord pour l’Établissement d’Afrique Finance Corporation (AFC) a été adopté par 125 voix pour, 6 abstentions et 4 contre.