Tchad : La Ligue d’athlétisme de N’Djamena sollicite l’arbitrage du ministère de la Jeunesse et des SportsTchad : La Ligue d’athlétisme de N’Djamena sollicite l’arbitrage du ministère de la Jeunesse et des Sports

User icon Par Ahmat Moussa Adoum

Le président de la Ligue d’athlétisme de la ville de N’Djaména, Ahmat Guémé, par ailleurs, porte-parole des autres ligues provinciales, en présence de quelques responsables ont animé une conférence de presse, ce 27 juillet 2022, dans la salle multimédia du CEFOD.

La situation générale sur l’athlétisme au Tchad, les sources de tension entre les ligues et la Fédération Tchadienne d’Athlétisme ainsi que le dysfonctionnement au sein de la Fédération sont les sujets autour desquels les panélistes ont échangé avec les hommes de média.

Pour le président de la ligue d’athlétisme de la ville de Ndjamena, Ahmat Mahamat Guémé, l’année 2022 est déclarée « année de sport » par le président du Conseil militaire de transition. Ce problème est lié à la crise qui sévit au sein de la Fédération Tchadienne d’Athlétisme, une crise qui empêche son bon fonctionnement.

« La seule goutte qui fait déverser l’eau du vase est bien entendue la sélection des athlètes pour les jeux de la solidarité islamique en Turquie, du 9 au 18 août 2022. Cette sélection est contestée publiquement par les athlètes eux-mêmes, parce qu’il n’y a pas eu de sélection, plutôt une cooptation sur la base du copinage, soit d’appartenance aux clubs des dirigeants de la fédération, des athlètes mineurs, bref, une sélection de vacances mais pas de compétition, pour défendre les couleurs de la nation » a-t-il déclaré.

A la demande de majorité absolue des ligues pour organiser l’assemblée générale devient obligatoire « Le Ministère de la Jeunesse est interpelé à plus d’un titre pour faire appliquer les dispositions statutaires et réglementaires régissant les organisations sportives dans notre pays, dont la fédération d’athlétisme » a souligné Ahmat Mahamat Guémé.

Pour finir, le président de la ligue d’athlétisme de la ville de Ndjamena précise que l’athlétisme a fait la fierté du Tchad dans le passé, faisant référence ainsi au feu Idriss Mahamat Ouya, champion d’Afrique du saut en hauteur, avec un saut de 2,16 m, au feu Ahmed Issa, champion d’Afrique au 800 m avec 1,47mn, Alladoum Boulo, champion d’Afrique centrale au 400 m en 1976, en 47mn, Abba Kimet, champion d’Afrique centrale au 100 m en 1970.

Abdel-latif Mahamat Ibet