Tchad/ANIF: Restitution des travaux d’Évaluation Mutuelle de la RépubliqueTchad/ANIF: Restitution des travaux d’Évaluation Mutuelle de la République

User icon Par Ahmat Moussa Adoum

La Direction de l’Agence Nationale des Investigations Financières (ANIF) a organisé un atelier de restitution des travaux d’Évaluation Mutuelle de la République du Tchad par le Groupe d’Action Contre le Blanchissement d’Argent en Afrique Centrale, hier 27 mai 2022, dans un hôtel de la place. C’est la Secrétaire d’État aux Finances et au Budget, Ndolonodji Alixe Naimbaye qui a donné le coup d’envoi.

Dans son discours d’ouverture, le Directeur National de l’Agence Nationale des Investigations Financières (ANIF), Idriss Annour Abdelkerim, a remercié tous ceux qui ont accepté de répondre aux entretiens de l’évaluateur.

Selon lui, la volonté que le gouvernement a pour lutter contre ce phénomène n’est pas à démontrer et les évaluateurs eux-mêmes l’ont constaté lors de leurs déplacements et entretiens avec les services concernés.

Il a ensuite indiqué que cette restitution de la visite sur place doit être un examen qui permettra de détecter les manquement, et à améliorer les dispositifs dans la lutte.

Le Secrétaire d’État aux Finances et au Budget, Ndolonodji Alixe Naimbaye, a félicité le Directeur National de l’ANIF pour la lutte qu’il mène avec son équipe pour la bonne marche du processus contre le blanchissement des capitaux et le financement du terrorisme et la prolifération des armes.

« Je me réjouis de votre présence ici aujourd’hui, en ce sens que ce processus d’Évaluation Mutuelle ouvert à tous les acteurs publics, nous permet de détecter nos failles et améliorer nos lacunes, tout en s’inscrivant dans la pérennité afin de s’assurer du suivi des recommandations et de garantir une évaluation constante dans nos dispositifs nationaux pour faire face efficacement dans la lutte contre la délinquance économique et financière particulièrement le blanchissement des capitaux, le financement du terrorisme et le financement de la prolifération des armes», a-t-elle souligné.

Faut-il le préciser, les conclusions préliminaires qui sont présentées sont les informations obtenues à l’occasion de différents entretiens avec les acteurs et également les documents mis en évaluation à l’équipe de l’évaluation. Ces conclusions sont provisoires donc susceptibles d’être modifiées tout au long du processus suite à un examen approfondi des analyses par l’équipe d’évaluation.