SONAMIG : l’IGE rappelle le ministre des mines sur les dérapages de son Directeur GénéralSONAMIG : l’IGE rappelle le ministre des mines sur les dérapages de son Directeur Général

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

L’Inspection Générale d’Etat (IGE), par courrier a tenu à interpeller le ministre des Mines et de Géologie à s’expliquer sur la gestion peu orthodoxe des fonds alloués à la Société Nationale des Mines et de Géologie (SONAMIG).

Pour les deux ans d’existence, l’Etat tchadien a subventionné la SONAMIG à hauteur de 662 450 000 FCFA afin qu’elle puisse décoller de ses propres ailes. Mais, selon l’IGE, force est de constater qu’il y a une gestion peu orthodoxe des fonds alloués pour le démarrage de la société. A ce niveau, la mission de l’Inspection Générale d’Etat a constaté que plus de 35% des paiements, soit un montant de 236 716 850 FCFA est décaissé avec la seule signature du Directeur général, malgré l’existence d’un schéma de double signatures. Il est aussi constaté l’inexistence des procès-verbaux dans beaucoup de pièces de dépenses, manque de facture définitive et paiement par facture pro forma, etc. « Eu égard à tous ces constats, la mission de l’IGE doute des compétences managériales de l’actuel Directeur général », indique l’Inspecteur Issa Mahamat Abdelmamout au ministre de tutelle qui demande à ce dernier de saisir le président du Conseil d’Administration de la SONAMIG à l’effet de recruter un cabinet d’expert-comptable d’auditer les comptes de la société. Il demande par ailleurs au Conseil d’Administration de veiller de manière rigoureuse à la gestion de la société afin d’éviter les dérapages constatés de l’actuel Directeur général. Il rappelle que si ces conditions ne sont pas remplies, le ministère des Finances et du Budget ne peut payer l’avis de crédit d’un montant total de 150 millions de francs CFA.

Sabre Na-ideyam