Sélection des représentants des jeunes au DNI : la liste envoyée au CODNI ne serait pas celle élaborée par le ComitéSélection des représentants des jeunes au DNI : la liste envoyée au CODNI ne serait pas celle élaborée par le Comité

User icon Par Ahmat Moussa Adoum

Démissionner ou dénoncer ?

Par l’arrêté N°054/PCMT/PMT/MJSPE/SE/SG/2022, j’ai eu l’immense honneur d’être désigné comme Rapporteur Général du Comité de Coordination du Mécanisme de Participation au Dialogue National Inclusif et Souverain.

Conscient de cette lourde responsabilité et des attentes de la jeunesse en matière de transparence dans la gestion, avec les autres collègues dudit comité, nous avions travaillé sans relâche, en toute âme et conscience, sur la base des critères objectivement définis pour retenir les 70 jeunes qui devraient participer au Dialogue National Inclusif.

Ladite liste, qui n’a pas encore été rendue public, ne serait pas celle qui a été envoyée au CODNI.

Deux (2) membres dudit comité ont démissionné face à certaines irrégularités constatées çà et là. J’y étais tenté également mais je pense que démissionner, c’est laisser les autres décider à notre place, parler pour nous, sans nous.

De ce fait, je dénonce cette pratique et demande au CODNI de prendre en compte la liste qui fait l’unanimité au sein du comité et qui a fait l’objet d’un travail honnête et sérieux.

Le Dialogue National Inclusif, tel que voulu par les autorités de la transition, n’aura son sens que lorsqu’on laisse chaque corporation désigner librement et dignement ses pairs.

La lutte continue.
Hamid Youssouf Souleymane.
Le Rapporteur Général du Comité de Coordination du Mécanisme de Participation des Jeunes au Dialogue National Inclusif.