Provinces : La prise en charge communautaire des patients de Covid-19Provinces : La prise en charge communautaire des patients de Covid-19

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Lors du point de presse organisé le 12 janvier par le ministre de la Santé et le coordonnateur de la riposte sanitaire, les autorités ont affirmé avoir la maîtrise de la situation épidémiologique liée à la Covid-19. Cet exploit résulte des efforts fournis pour traiter et prendre en charge les cas de Covid-19 aussi qu’à N’Djamena que dans les provinces. Depuis mars 2020, le gouvernement déploie tout son effort pour empêcher la propagation du virus. Pour lutter efficacement contre la pandémie, les malades sont pris en charge par le gouvernement. Cette prise en charge est supportée par un fonds spécial dénommé “Fonds spécial de lutte contre le coronavirus”. Mais dans quelles conditions les patients sont pris en charge dans les provinces ?
Si N’Djamena arrive en tête avec le nombre des cas testés positifs, certaines provinces ont également enregistré un nombre important des patients de Covid-19. C’est le cas ces derniers temps, de l’Ennedi Est, notamment Amdjarass qui accueille beaucoup de cas. Les deux Mayo-Kebbi sont aussi durement touchés. Pour la prise en charge communautaire, le ministère de la Santé publique a doté les hôpitaux provinciaux des appareils de dépistage. Les échantillons sont prélevés et analysés sur place. En plus, toutes les dispositions sont prises pour prendre en charge les contacts des personnes malades en les plaçant en quatorzaine. Chaque province a mis en place une stratégie pour la cause. Des comités de ripostes sont installés et des numéros verts ouverts au public. Des investigations sont régulièrement menées cherchant à signaler les cas suspects. Certaines provinces sont dotées aussi des appareils respiratoires. « Seuls les cas chroniques où le patient souffre aussi d’autres maladies qui sont acheminés vers N’Djamena », nous informe le délégué général de la santé auprès de la province du Kanem.
Pour éradiquer ce phénomène de notre territoire, le Tchad figure dans la liste des pays en quête du vaccin.
Pour rappel, le 24 mars 2020, sur proposition du ministre des Finances et du Budget, le Chef de l’Etat a signé le décret n° 0374 du 24 mars 2020 portant création, à titre exceptionnel, d’un compte d’affectation spéciale intitulé “Fonds spécial de lutte contre le Coronavirus”. Les ressources de ce fonds proviennent des apports de l’Etat, de ses entités sous tutelle et des collectivités autonomes ; des contributions des organisations internationales et nationales ; des dons et legs de toute nature des entreprises publiques et privées tchadiennes et étrangères ; des contributions des personnes de bonne volonté ; de toutes autres ressources compatibles avec l’objet du Fonds.
Ce fonds est destiné pour renforcer les structures sanitaires, l’achat des matériels, la prise en charge des malades, entre autres.

Mahamat Kally