Navigation aérienne au Tchad : les cadres et spécialistes tirent la sonnette d’alarmeNavigation aérienne au Tchad : les cadres et spécialistes tirent la sonnette d’alarme

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Les cadres et spécialistes de la navigation aérienne civile, après avoir constaté des nominations de complaisance et la gabegie financière ont décidé de faire entendre leur voix car selon eux, ils sont peu considérés par les autorités de ce secteur.

Plus d’une vingtaine des cadres et spécialistes de la navigation aérienne civile ont décidé d’attirer l’attention de leur ministre de tutelle à travers une lettre ouverte, publiée il y a quelques jours. Dans cette missive, les cadres et spécialistes dénoncent la nomination de comptables et de statisticiens à des postes techniques comme la certification des vols ou la gestion des aéroports. Plus grave, révèlent-ils, le nouveau directeur général adjoint de l’autorité de l’aviation civile est un jeune à peine sorti d’école alors que les textes qui encadrent la profession exigent un minimum de dix ans d’expérience professionnelle.

Ces nominations, selon les signataires de la lettre ouverte, mettent en péril le Tchad qui ne respecte pas les directives de l’aviation civile internationale. “Nous risquons de mettre en péril des vies humaines“, affirment-ils ; “et les compagnies aériennes sérieuses risquent de déserter la destination Tchad“, alertent les cadres et spécialistes de la navigation aérienne qui invitent les autorités à reconsidérer ces nominations. Pour le moment, pas de réponse du côté du ministère de tutelle.