Moussa Faki dénonce la répression des migrants à la frontière entre le Maroc et l’Espagne et exige des enquêtesMoussa Faki dénonce la répression des migrants à la frontière entre le Maroc et l’Espagne et exige des enquêtes

User icon Par Ahmat Moussa Adoum

Le Président de la commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, condamne les violences exercées sur les migrants à la frontière entre le Maroc et l’Espagne. Aussi, demande-t-il l’ouverture d’une enquête immédiate sur les migrants tués dans la répression de la police marocaine.

En effet, des Migrants ont tenté de franchir une frontière internationale entre le Maroc et l’Espagne. La police marocaine a fait usage de force. Cette répression a entrainé la mort d’au moins 23 personnes. Elle a aussi occasionné de nombreux blessés.

Le Président de la Commission de l’Union Africaine se dit préoccupé et choqué par le “traitement violent et dégradant des migrants africains”.

Par ailleurs, Moussa Faki Mahamat a rappellé à tous les pays leurs obligations en vertu du droit international de traiter tous les migrants avec dignité et de donner la priorité à leur sécurité et à leurs droits humains, tout en s’abstenant de recourir à une force excessive.