Les propositions du GRAPA pour un véritable dialogue inclusif et souverainLes propositions du GRAPA pour un véritable dialogue inclusif et souverain

User icon Par Ibrahim Adam

Dans sa quête pour l’organisation d’un dialogue véritablement inclusif et réussi, le Groupe de Réflexion et d’Action pour l’Appel du 1er juin (GRAPA), a émis émis des propositions et un agenda pour l’organisation dudit dialogue.

Pour le GRAPA, ce dialogue doit être le seul moment où les Tchadiens doivent croiser leurs idées sur les sujets qui les divisent afin d’asseoir une cohabitation pacifique digne. En ce qui concerne surtout la question de refondation de l’Etat, Bedoumra Kordjé, président du GRAPA rappelle que les questions de justice, de respect des droits et libertés, la souveraineté et l’intégrité doivent être au cœur des sujets à aborder lors de ce dialogue. Aussi, rassure le président du GRAPA, les réformes dans l’administration et la sécurité restent aussi des points à aborder pendant cette messe. Mais pour en arriver là, le GRAPA propose une nouvelle charte de transition pour rassurer les Tchadiens que tous ceux qui sont dans la transition ne seraient pas candidat lors des échéances électorales pour éviter d’être juge et partie. Aussi, le GRAPA souhaite que les partis politiques, les politico-militaires, les organisations de la société civile et les médias soient sélectionnés sur des critères de consensus.