Les arts, le parent pauvre du Forum National Inclusif I et IILes arts, le parent pauvre du Forum National Inclusif I et II

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Les rideaux sont officiellement tirés sur le deuxième forum national inclusif le dimanche 1er novembre. De tous les sujets traités qui a fait l’objet de 28 résolutions, domaine des arts (culture et sport) reste le seul à ne pas être pris en compte par ces résolutions. Alors que de nos jours, la culture et les sports sont les domaines qui font évoluer un pays.

Si partout dans le monde les autorités privilégient le domaine des arts (culture et sports), au Tchad il reste le parent pauvre lorsqu’il s’agit des décisions qui concerne la vie de la nation. En témoin les résolutions du deuxième forum national inclusif clôturé le 1er novembre dernier. Si Mariam Mayimboula a évoqué le domaine des arts lors de ce forum faisant de cela une préoccupation, grande reste la surprise des artistes et sportifs de ne pas voir même les responsables des ministères en charge de la culture et du sport en faire une affaire personnelle. Sur les 28 résolutions prises par les forumistes, aucune ne traite du domaine de la culture et du sport. Alors qu’ailleurs, dans tous les pays du monde, pour qu’un pays se développe, soit connu et se hisser plus haut, il lui faut une culture forte et des sportifs de haut niveau. Malheureusement, au Tchad, maintenant comme avant, les autorités se préoccupent peu des deux domaines (sport et culture). Sur les réseaux sociaux, Me Hissein Ngaro, sportif et Nocky Djedanoum, écrivain ont tenu a exprimé leurs vives préoccupations quant à cela. Selon Nocky Djedanoum, un pays sans culture et sport ça n’existe nulle part dans le monde. Un triste constat ! Si le Camerounais Samuel Eto’o a été fait Ambassadeur Itinérant du Tchad, c’est parce qu’il a pu se hisser au plus haut niveau et cela, grâce aussi à l’accompagnement de son pays. Les autorités n’ont-ils pas pensé à cela ? « Ce qu’il faut savoir, c’est que les participants nous dépassent en politique du ventre. Le sport pour eux, c’est le classico à la télévision », rétorque d’un ton moqueur un internaute qui, visiblement n’arrive pas à comprendre le fait que le domaine des arts soient exclu lors de ce forum. « Et demain on accusera les sportifs tchadiens pour dire qu’ils ne font aucun effort. Ne fusse qu’une pauvre petite résolution sur le sport tchadien en général pour encourager les quelques jeunes qui mouillent le maillot pour faire tonner l’hymne national lors des compétitions internationales », regrette un autre internaute.

Il est malheureusement à constater que le Tchad, berceau de l’humanité n’est pas non plus le berceau des arts ni de la culture !