L’engin a atteint une altitude de 2 500 mètres pendant 35 minutes avant d’atterrir et prendre la routeL’engin a atteint une altitude de 2 500 mètres pendant 35 minutes avant d’atterrir et prendre la route

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Une startup slovaque vient de réussir les tests de l’AirCar. Cette voiture volante a décollé pour atteindre une altitude de 2 500 mètres pendant 35 minutes avant d’atterrir et prendre la route.

Dès son atterrissage, le 142e pour ce prototype, ses ailes et son hélice se sont rétractées et l’arrière de l’appareil s’est replié “d’un simple clic”. L’avion s’est transformé en quelques secondes en une voiture de sport capable de prendre la route pour poursuivre son trajet jusqu’à sa destination finale en centre-ville. Un véritable hommage à James Bond et à Fantomas.
Véritable voiture et véritable avion, l’AirCar nécessite de disposer d’un permis de conduire et d’un brevet de pilote. Elle est équipée d’un moteur thermique BMW de 160 chevaux. Cette puissance ne permet pas de transporter des charges lourdes. Elle offre deux places et accepte un poids maximum de 200 kg. Une version trois et quatre places doté d’un bimoteur est à l’étude. Le tableau de bord est celui d’un avion. Deux écrans sont installés, l’un pour la navigation aérienne, le second pour les paramétrages des différentes fonctions un peu comme dans une Tesla. Pour accélérer en mode route, les manettes sont sur le volant et les vitesses automatiques. La startup ne parle pas encore de commercialisation. L’AirCar a déjà coûté près de deux millions d’euros. Mais une version plus puissante est déjà en pré-production. Mais Klein Vision compte aller encore plus loin. Sur son site, elle dévoile que son projet final sera non seulement capable de voler, mais aussi de naviguer. Ce sera, si elle y parvient, le premier à véhicule terre, air, mer.

Le Sahel avec BFMTV