Le travail parlementaire au cœur d’un séminaire à l’intention des Conseillers nationauxLe travail parlementaire au cœur d’un séminaire à l’intention des Conseillers nationaux

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Le  Conseil National des Femmes leaders du Tchad (CONAF), en partenariat avec les organisations des Nations Unies, organise du 23 au 26 novembre 2021, au Palais de la Démocratie, siège du Conseil National de Transition (CNT), un séminaire de renforcement des capacités des membres du CNT sur le travail parlementaire. Un séminaire qui a vu la participation d’éminents experts pour débattre de thématiques variées.

Ce premier séminaire à l’intention des membres du Conseil National de Transition (CNT), qui vient d’installer ses dix commissions permanentes il y a quelques jours, porte sur le travail parlementaire. Pendant trois jours, face à l’équipe d’intervenants composée d’expert, les Conseillers nationaux auront à débattre des thématiques telles que le rappel sur les dispositions constitutionnelles, de la présentation de la structure générale du CNT, la hiérarchie des normes (loi simple, loi organique, loi des finances, ordonnances, décrets, arrêtés, etc.), les procédures législatives, le statut et rôle des parlementaires, le contrôle parlementaire, les rapports entre le CNT et le gouvernement, les grandes institutions de la République, la diplomatie et relations interparlementaires, etc. Pour la présidente du CONAF, Mariam Mahamat Nour, le Tchad se trouve dans un tournant décisif de son histoire et un dialogue national sera organisé afin de jeter les bases pour qu’une nouvelle Constitution et les textes législatifs à l’organisation des élections libres, transparentes et apaisées soient élaborés et votés. “Pour que la transition puisse aboutir dans les bonnes conditions, il faut un parlement qui fonctionne bien. C’est pourquoi, le CONAF avec l’appui des organisations des Nations Unies et le gouvernement de transition ont voulu conjuguer leurs efforts et apporter leur modeste contribution en organisant le présent séminaire, dédié au renforcement des capacités des membres du CNT en matière de travail parlementaire“, indique Mariam Mahamat Nour. Et Kamil K. Kamaluddeen, représentant résident du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), de poursuivre que le CNT a une responsabilité cruciale pour le Tchad étant donné que ses actions détermineront les ambitions, les rêves et les espoirs des fils du Tchad. “C’est une responsabilité qui doit être assumée avec le plus grand amour du Tchad en faisant passer la nation avant les intérêts politiques et personnels. C’est pourquoi une telle initiative mérite d’être soutenue“, exhorte-t-il les Conseillers nationaux.

Selon Dr Haroun Kabadi, président du Conseil National de Transition, ce premier séminaire à l’intention des Conseillers nationaux marque une étape importante dans le démarrage effectif des missions dévolues à son institution qui, au regard de ses attributions, est appelée à exercer des fonctions législatives, à contrôler l’action gouvernementale, évaluer et contrôler les politiques publiques et aussi à jouer le rôle important dans la promotion des questions des droits humains. “La tenue de ce séminaire de renforcement des capacités des membres du Conseil National de Transition, vise à initier les Conseillers nationaux à la maîtrise du travail parlementaire dans toutes ses dimensions. Il s’agira surtout de découvrir et de connaître le cadre juridique et organisationnel du travail parlementaire, de renforcer vos capacités d’analyses opérationnelles pour vous permettre de comprendre et de maîtriser tous les contours juridiques, techniques, institutionnels et méthodologiques du travail parlementaire dans les commissions, mais aussi en séances plénières“, informe le président du CNT. Enfin, Dr Haroun Kabadi de formuler le vœu qu’à l’issue de ce séminaire, que tous le CNT puisse disposer des ressources humaines compétentes, de bons législateurs et contrôleurs pour renforcer la gouvernance parlementaire du CNT et l’aider à mieux assurer sa mission législative de contrôle de l’action gouvernementale et d’évaluation des politiques publiques.