Le Tchad crée un organe pour orienter les formations vers les priorités nationalesLe Tchad crée un organe pour orienter les formations vers les priorités nationales

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Entre le défi des agents fictifs et celui de la productivité de son administration, le Tchad connait des difficultés dans la gestion de ses ressources humaines. En réponse, le pays a lancé une structure spécialisée qui proposera notamment des formations aux cadres administratifs.

Le président tchadien, Idriss Déby Itno, a signé le 8 janvier 2021, un décret portant création d’un observatoire chargé du suivi des ressources humaines, dont l’une des missions est de garantir la formation des cadres de l’administration.

D’après le communiqué publié par la Direction générale de la communication, cet observatoire rattaché au président de la République a pour but d’implémenter la politique gouvernementale en matière de gestion des ressources humaines. A cet effet, il proposera des programmes de formation et de renforcement des capacités des cadres, selon les priorités nationales.

Le communiqué n’a pas donné plus de détails sur la qualité des formations. Cependant, il nous renseigne qu’une stratégie d’internationalisation des compétences des cadres sera mise en œuvre pour faciliter leur incursion dans les instances internationales.

Les autres missions de cet observatoire sont entre autres de concevoir un plan d’utilisation adéquat des ressources humaines de l’Etat, veiller au respect des critères d’équité en matière de recrutement des agents à la fonction publique, et réaliser des études prospectives relatives à l’évolution des carrières des cadres de l’Etat.

Ce nouvel organe permettra au Tchad de mieux gérer les défis auxquels fait face son administration. Il s’agit entre autres du problème des agents fictifs qui fait perdre au pays environ 17 milliards FCFA par an, et de l’amélioration de la qualité des prestations publiques.

Le Sahel avec Agence Ecofin