Le couvre-feu: A l’approche de l’heure H, c’est la bousculadeLe couvre-feu: A l’approche de l’heure H, c’est la bousculade

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Le gouvernement a instauré le couvre-feu à partir de 18h jusqu’à 5h du matin dans le cadre de la lutte contre le coronavirus.
Une heure qui n’est pas sans conséquence. A l’approche de 18h, on constate des embouteillages monstres sur toutes les grandes avenues de la capitale. Chacun voulant regagner son domicile avant de se retrouver nez-à -nez avec les forces de l’ordre, on roule à vive allure et souvent des accidents sont vite arrivés.
Aussi constate-t-on des comportements qui frisent l’incivisme aux conséquences dramatiques. Comme ce cas rapporté par nos confrères de Tchadinfos. « Pressés de rentrer à l’heure du couvre-feu, certains motocyclistes montent sur les viaducs réservés uniquement aux véhicules. Et cela n’est pas sans conséquence. Sur le viaduc de Chagoua, un motocycliste a trouvé la mort ce soir, entrant en collision avec une voiture qui venait du sens contraire ».

Un autre motocycliste a été arrêté par la police sur le viaduc de Diguel. Certains motocyclistes pour éviter les embouteillages empruntent les viaducs alors qu’ils sont conscients que ces derniers sont réservés exclusivement aux véhicules.
La question qui nous taraude l’esprit est de savoir : pourquoi c’est à l’approche de 18h on se presse de rentrer chez soi en appuyant sur l’accélérateur avec les conséquences que l’on sait ?

Il faut aussi dire que de plus en plus des voix s’élèvent pour demander au gouvernement de revoir l’heure de ce couvre-feu, car, il est source d’accidents, souvent mortels.

Mahamat Kally