L’ADC exige le respect strict des dispositions de l’article 5.3 de la convention cadre et du décret 1523L’ADC exige le respect strict des dispositions de l’article 5.3 de la convention cadre et du décret 1523

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Le chargé de programme antitabac de l’Association pour la Défense des Droits des Consommateurs (ADC), Yaya Sidjim, a organisé ce 24 décembre 2020, dans les locaux de l’ADC, un point de presse relatif à la mise en œuvre de la taxe spécifique sur les produits du Tabac.


Pour le chargé de programme antitabac de l’Association pour la Défense des Droits des Consommateurs (ADC), Yaya Sidjim, son institution a mené des actions de plaidoyer auprès du Ministère de la Santé publique pour l’introduction d’une nouvelle taxe spécifique sur les produits du tabac. Cette taxe a été instaurée par la loi des finances 2019 d’un montant de 100 francs CFA par paquet de cigarettes fabriqué au Tchad, informe-t-il. « Selon les dispositions de la loi des finances 2020, les produits de la taxe spécifique de 100 francs CFA sur chaque paquet de cigarettes sont affectés en totalité à la Couverture Santé Universelle (CSU). Mais jusqu’à ce jour, les fonds ne sont pas mis à la disposition de la Couverture Santé Universelle », regrette-t-il. Le chargé de programme antitabac de l’ADC, indique que cette situation constitue la principale cause du retard de la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière de couverture santé universelle dont les premières bénéficiaires sont censés être enrôlés cette année 2020 et pris en charge par les structures sanitaires conventionnées. Il s’agit des personnes économiquement démunies classées dans la catégorie 3 de la CSU. « L’ADC lance un appel pressant au gouvernement et à l’Assemblée nationale pour accélérer le processus de création de la CNAS, rendre opérationnelle la future caisse dès l’adoption de la loi, accélérer l’élaboration et l’adoption des textes d’application pour rendre effectif le transfert des fonds à la CSU, etc. », exige M. Yaya Sijim.
AllL’ADC exige le respect strict des dispositions de l’article 5.3 de la convention cadre et du décret 1523.

Allarassem Djimrangar