L’accompagnement des partenaires au centre du discours de Mahamat Idriss Déby ItnoL’accompagnement des partenaires au centre du discours de Mahamat Idriss Déby Itno

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

A la tribune des Nations Unies à l’occasion de la 76e session de l’Assemblée générale, à New York, le Président du Conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Déby Itno a livré sa déclaration par visioconférence ce jeudi.

Lors de cette déclaration, le chef de l’Etat tchadien a évoqué plusieurs thèmes, entre autres, la pandémie de Covd-19 où il a dénoncé le déséquilibre entre les pays développés et les pays pauvres au sujet de la vaccination; la situation sécuritaire chaotique en Libye qui impacte le Sahel; le terrorisme dans le Sahel et dans le basin du Lac Tchad où il réitère le souhait que la force conjointe du G5 Sahel soit placé sous chapitre VII de la Charte de l’ONU pour lui permettre d’avoir un financement pérenne; la réforme de l’ONU et notamment celle du Conseil de sécurité réclamée par l’Afrique, etc.

Mais en général, Mahamat Idriss Déby Itno, a plus fait le plaidoyer au sujet de la transition au Tchad en revenant sur les circonstances de la mort du président Déby. Pour lui, après la mord d’IDI, la transition, la feuille de route axée sur le Renforcement de la Sécurité et de la Défense ; l’Organisation du Dialogue National inclusif et la Consolidation de la Paix et de l’Unité Nationale puis enfin le Renforcement de la Bonne Gouvernance et de l’État de Droit. “La mise en œuvre de cette Feuille de Route, dont le coût est estimé à près de 1,3 milliard de dollars, hors de la portée du Tchad tout seul, nécessite un accompagnement conséquent de nos partenaires, à travers une mobilisation urgente des ressources financières attendues“, a-t-il plaidé. Pour lui, un soutien fort de la communauté internationale au regard d’énormes difficultés d’ordre sécuritaire, économique, financier et sanitaire est indispensable.

Il a, par ailleurs, assuré que « toutes les dispositions nécessaires » sont prises pour la tenue du prochain dialogue national inclusif, tout en ajoutant que la participation des politico-militaires est facilitée. Il exhorte par ailleurs les Tchadiens qui sont hors du pays à rentrer “sans crainte ni hésitation“, car selon lui, le processus de réconciliation nationale est engagé et, évolue à un “rythme apprécié tant par les acteurs nationaux concernés que par la plupart de nos partenaires“. “Conscient de notre tâche à assumer devant l’histoire et devant le peuple tchadien, je voudrais rassurer cette auguste Assemblée que rien n’entachera notre engagement et notre détermination à conduire à son terme le processus de transition en cours“, a promis Mahamat Idriss Déby Itno.