La ville de Mongo sous le choc après la mort du président IDILa ville de Mongo sous le choc après la mort du président IDI

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Depuis le décès brutal du Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno, c’est le désarroi et le choc dans la ville de Mongo, un des fiefs du Mouvement Patriotique du Salut, parti d’Idriss Déby.

Du citoyen lambda aux autorités administratives, la consolation de la douleur semble être difficile. La population continue de vivre des moments difficiles alors que le candidat du consensus venait de gagner le scrutin présidentiel avec un score écrasant dans la province du Guéra. Le maire de la commune de Mongo, Hassane Souleymane Adam a du mal à se consoler.”La Nouvelle est tombée vite. Le décès d’un chef d’État n’est pas une mince affaire. Compte tenu surtout de la jalousie du Maréchal du Tchad à protéger la paix, la sécurité et la démocratie, et même au-delà de nos frontières. Comme il avait tant l’habitude de le répéter, qu’il n’a pas connu une jeunesse aisée. Il a consacré toute sa vie à lutter pour la préservation de la paix et pour la défense de l’intégrité du territoire. C’est une épreuve difficile. Unissons-nous pour pérenniser les actions qu’avait déjà entreprises le président Déby avant sa disparition”, se console difficilement le maire de la ville de Mongo. Selon lui, la jeunesse doit s’unir pour que le Tchad soit un pays prospère. “Je présente mes condoléances à la famille biologique et politique du défunt. Le CMT doit avoir le soutien de tous les Tchadiens”, lance Hassane Souleymane Adam.Les citoyens de la ville de Mongo ne cachent pas leur douleur. Certains sont confiants que le Tchad ne changera aucun schéma de la paix qu’avait tracé le Maréchal du Tchad. Les chantiers déjà en cours d’exécution ne méritent pas d’être arrêtés. “Le président avait de l’amour pour le Guéra. Lors de son dernier passage, il a fait une batterie de promesse à la population parmi lesquels les deux châteaux d’eau pour la ville de Bitkine et Mongo dont les premières poses des pierres ont déjà eu lieu. Nous exhortons au CMT de continuer dans la même lancée pour l’achèvement des chantiers déjà en cours pour le bien-être de la population”, indique un habitant.Un enseignant interrogé, exhorte le CMT à cultiver le dialogue, le vivre-ensemble et la paix. Il lui souhaite plein succès dans cette tâche aussi difficile. Concernant l’avenir du MPS dans la province, certains responsables du parti pensent que le parti vivra le plus longtemps possible. Car pour eux, les militants sont toujours et pour cela, le parti vivra.Dans les heures à venir, une séance de prière et de cérémonie officielle sera organisée pour rendre un dernier hommage au Maréchal du Tchad, Idriss Déby Itno dans la ville de Mongo.

T.B