La pandémie de Covid-19 aura provoqué une contraction de 2,7% du produit intérieur brut réel de l’Afrique centrale en 2020La pandémie de Covid-19 aura provoqué une contraction de 2,7% du produit intérieur brut réel de l’Afrique centrale en 2020

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Le rapport « Perspectives économiques en Afrique centrale 2021 : dynamique de la dette et relance post-Covid », a été présenté, le mercredi 17 novembre 2021, au cours d’un rapport régional de dissémination. Le rapport phare de la Banque africaine de développement, décliné par région indique que l’Afrique centrale a « efficacement contenu la pandémie, à partir de mesures de riposte rigoureuses, comme le confinement, le port du masque et la fermeture des frontières ».

La pandémie de Covid-19 aura provoqué une contraction de 2,7% du produit intérieur brut réel de l’Afrique centrale en 2020, la deuxième région du continent la plus affectée économiquement après l’Afrique australe, dont le PIB aura chuté de 7%, selon les Perspectives économiques en Afrique centrale 2021.

L’Afrique centrale est ainsi la région la moins touchée en termes de pertes humaines (3 743 décès au 2 novembre 2021), non seulement grâce aux mesures de riposte, mais aussi en partie à cause de la relative jeunesse de la population de la région.

Cependant, le rapport de la Banque alerte sur une augmentation de l’inflation dans plusieurs pays. Bien que celle-ci reste contenue dans les limites communautaires de 3% pour les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC), pour la République démocratique du Congo, elle a atteint 11,8% en 2020. Le revenu par habitant a reculé de 0,9% en 2019 et de 5,6% en 2020.