Grossir les fesses et les seins: un rêve fabuleux pour nombre de femmesGrossir les fesses et les seins: un rêve fabuleux pour nombre de femmes

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

La pratique tend à gagner la société tchadienne, non satisfaites de leurs formes naturelles,  beaucoup de jeunes filles et de femmes utilisent divers produits pour avoir la forme «bombée», tout en ignorant royalement les effets secondaires de ces pratiques. Mais  pour qui et comment changent-elles leurs formes.

Avoir la forme généreuse qui plait aux hommes, voilà le rêvent que caressent les filles actuellement, parce que, avancent-elles les hommes ont un appétit gargantuesque   envers celles qui sont  fessues et avec de gros seins.  Pour satisfaire leur plaisir, ces formes «buldozer»,  «catégorie poids lourd » ou « forme guitare»…sont prêtent à aller au diable pour  paraitre une étoile aux yeux des hommes.  Elles peuvent débourser même  une centaine de mille pour  transformer leur postérieure ou poitrine.  Comme au pays des fesses et des seins tout est permis,   deux méthodes sont  plausibles.  La chirurgie moderne pour les nanties et les autres se cantonnent à appliquer les produits traditionnels de tous genres. Janine une fille de joie d’environ  25 ans avec sa poitrine merveilleuse affirme que son trésor se trouve au niveau de ses seins. La manière d’exposer sa marchandise ne laisse aucun homme indiffèrent. «Quand je viens dans un maquis, je porte des habits qui permettent à mes seins de balader au rythme de mes mouvements afin que je sois vite identifiée parmi tant d’autres». Or, autre fois dans la société tchadienne, avoir de gros seins est mal apprécié et qualifié de malédiction dans certaines communautés. Mais Nastou,  la célèbre actrice  ivoirienne de la série télévisée Ma famille a révolutionné les mentalités, du coup, ce qui est détesté est adulé de nos jours. Et l’effet de cette mode saoulent les concernées plus que la drogue, donc difficile pour elles de se retenir malgré les conséquences sanitaires y relatives.  Celles qui n’ont pas de moyens conséquents, optent pour des habits trop moulants qui laissent transparaitre le creux de leur poitrine  à première vue.  Pour augmenter le volume de leur derrière,  d’autres  utilisent des compléments fessiers  qui sont en réalité des culotte rembourrées. Comme on le dit, il faut souffrir pour être belle,  les bassins et les hanches n’échappent pas à la transformation pour être une star tout au long de son passage.

Quels sont ces produits et d’où proviennent-ils

Ce sont des substances de provenance inconnue que personne n’est prêt à relever les noms, leur composition et leur provenance.  Pour découvrir ce secret de femmes, nous sommes heurtés  à un rideau de fer.  Dame Zara vendeuse de ces substances malgré notre insistance  reste évasive dans ces réponses. «Ce sont les sirops, les pommades, les  mixtures, les parfums, les savons, du beurre de karité mélangé avec la mayonnaise, ou le cube Maggi, que nous trouvons dans nos marchés.» Comprend qui pourra. Le prix de ces produits coûtent les yeux de la tête selon demoiselle  Carine, surnommée  dans son quartier «Carine canard» à cause de l’énormité de son postérieure  qui ressemble à une montagne. Pour cette dernière, les hommes sont férus  d’elle, parce qu’il y en a qui l’aiment simplement pour sa démarche de  caméléon par rapport au poids qu’elle traine derrière elle. 

Si les femmes disent qu’elles se font violence pour plaire aux  hommes, il n’est pas totalement faux.  Roger un jeune Don Juan confie que sa satisfaction ne vienne que des femmes dodues  avec des postérieurs imposants et des seins« coussins» selon ses propres termes.  Qui s’assemble se ressemble, Hissein compagnon de Roger fait parler aussi son cœur «La beauté d’une femme pour moi, c’est d’abord ses fesses surtout lorsqu’ elle marche».  Approchés,  les autres hommes n’admettent pas cette thèse mais apprécient celles que la nature leur a pourvues  de forme angélique.

Paraitre plus belles de manière artificielle pour avoir plus de dividende est bon, mais les conséquences sanitaires sont tributaires à la méthode appliquée pour parvenir à cette forme de rêve.  Selon Dr. Elysée Asdet généraliste dans une clinique de la capitale, ces femmes sont exposées aux cancers de tout genre y compris l’hypertension et des infections qui peuvent facilement conduire au coma.  La pratique provoque une désorganisation des cellules  graisseuses. «Une augmentation exagérée des fesses peut déséquilibrer la stature de la femme, sinon du bassin entrainant des difficultés lors de l’accouchement». , avertit le médecin. La beauté à tout prix est bon, mais elle peut conduire rapidement au tombeau.