Grogne sociale: les élèves dans la rue pour exprimer leur ral-le-bolGrogne sociale: les élèves dans la rue pour exprimer leur ral-le-bol

User icon Par Ibrahim Adam

Les élèves du lycée Félix Eboué(LFE), lycée technique industriel (LTI) et ceux du Lycée Technique Commercial (LTC), ont manifesté contre l’augmentation de frais de dépôt des dossiers du baccalauréat à N’Djaména.

Suite à l’augmentation des frais de dépôt des dossiers au baccalauréat, les élèves du Lycée Félix Eboué, Lycée Technique Industriel et ceux du Lycée Technique Commercial, sont sortis en masse pour manifester ce lundi 7 mars 2022, dans la capitale. En effet, chaque année, les élèves paient 5.000 FCFA chacun pour le dépôt des dossiers au baccalauréat. Ensuite, il faut payer d’autres frais, 10.000 FCFA relatifs au retrait du diplôme pour les admis. Soudainement, les élèves ont appris par un communiqué de l’Onecs que désormais le frais du dépôt des dossiers est de 10.000 FCFA pour les candidats officiels, 25.000 FCFA pour les candidats libres et 150.000fcfa pour les étrangers. Cette décision a poussé les eleves à descendre dans les rues pour se faire entendre. Ils ont bloqué les rues aux usagers. Comme d’habitude, la police a fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser ces manifestants. Les élèves ont défié les forces de l’ordre en lançant des projectiles notamment des morceaux des briques à l’endroit de la police et brûlant des pneus dans les rues. Confondus par les manifestants, les étudiants du campus d’Ardep-Djoumal, qui accueillaient les nouvelles recrues ont aussi aspiré le gaz. “Qu’ils nous disent les raisons principales de cette augmentation? On ne va jamais payer plus sur ce qu’on a l’habitude de payer. S’ils ne veulent pas que les pauvres étudient, qu’ils nous disent tout en fermant les portes des écoles”, s’exclame un élève parmi les manifestants. Pour le responsable de l’Onecs (Office National des Examens et Concours du Supérieur), personne n’a augmenté les frais de dépôt des dossiers pour les examens. Les candidats officiels payent 5.000 FCFA et 15.000 FCFA pour les candidats libres. Conséquences de ces manifestations d’humeur, les cours sont aux arrêts depuis le matin dans les lycées: Félix Eboué, LTC et LTI.
Nadjiadjim Constant, (stagiaire)