GABAC: la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au cœur de  la 13ème plénièreGABAC: la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme au cœur de la 13ème plénière

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

La 13ème Plénière de la Commission Technique du Groupe d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique Centrale (GABAC) s’est ouverte ce vendredi 16 octobre 2020 par visioconférence. Le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme ont été au cœur des débats.

L’augmentation des crimes liés à la Covid-19 tels que la cybercriminalité, le détournement de fonds publics affectés à la lutte contre la pandémie ou aides financières internationales, crée de nouvelles sources de revenus pour les délinquants en col blanc. C’est dans cette optique que la GBAC a tenu à organiser cette 13ème plénière de sa commission technique. Pour la secrétaire d’Etat aux Finances et au Budget, Mme Ndolenodji Alixe Naimbaye, les autorités de contrôle, de surveillance, les services de renseignements financiers et les services répressifs devraient continuer à partager des informations avec tous les acteurs de la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme pour hiérarchiser et traiter les principaux risques de blanchiment des capitaux, en particulier ceux liés à la fraude et les risques de financement du terrorisme lié à la Covid-19. « La lutte contre la criminalité transnationale permet de protéger l’ensemble du système financier, d’attirer les investissements, favoriser la prospérité économique et assurer une protection du commerce international », indique la secrétaire d’Etat aux Finances et au Budget.

Pendant trois jours, le groupe de travail sur l’évaluation et la conformité et celui sur les risques, tendances et méthodes analyseront les rapports de chaque pays membre de la GABAC afin de sortir des recommandations issues des études de typologies de l’institution. Pour Abdelkérim Soulyemane Chérif, directeur national de l’Agence Nationale des Investigations Financières (ANIF), cette rencontre est une occasion de poursuivre les discussions sur les points autour desquels il n’y a pas eu consensus dans les groupes dédiés.