Football: le bilan mitigé d’Emmanuel TregoatFootball: le bilan mitigé d’Emmanuel Tregoat

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Appeler en rescousse à la tête de l’équipe nationale du Tchad, il y a de cela une année,  le sélectionneur des Sao du Tchad, Emmanuel Tregoat vient de voir son contrat prolongé jusqu’à la fin du mois de novembre avec  obligation de résultats. Cependant, depuis son retour, aucun bilan positif en son actif.

Après son premier passage à la tête des Sao du Tchad en 2014 couronné par un sacre à la coupe de la CEMAC, Emmanuel Tregoat n’est plus en odeur de sainteté auprès des observateurs de la scène footballistique. Bien que son bail vient d’être renouvelé jusqu’en fin novembre avec obligation de gagner, donc de résultat, l’homme qui a été considéré comme le Messie du football tchadien  voit son poste menacé. Bon nombre de supporters des Sao se disent surpris d’entendre que le contrat de cet entraîneur soit prolongé, vu le résultat catastrophique qu’égraine la sélection nationale depuis son retour. En effet, depuis le retour d’Emmanuel Tregoat à la tête de l’équipe nationale,  les Sao ont livré  neuf matches pour six (6) défaites, une (1) victoire et  deux nuls.  Ce résultat commence par agacer des milliers de supporters tchadiens qui souhaitent  ardemment voir leur équipe nationale participer à la CAN 2022 au Cameroun. Il est bien vrai que le problème du football tchadien est profond, cependant au regard de ces résultats décevant, l’on est en droit de s’interroger sur la compétence du Staff technique actuel de la sélection nationale. D’abord, la convocation des joueurs se fait de manière subjective. C’est toujours les mêmes noms qui reviennent. Le Staff justifie ce choix par la question de l’expérience. Mais, si on ne donne pas la chance aux jeunes joueurs de se révéler, comment ils vont acquérir de l’expérience ? Il ya pas trop de réaménagement de l’équipe. Emmanuel Tregoat a organisé plusieurs stages depuis son retour mais l’on ne voit pas toujours les résultats. A chaque fois, il tient le même discours «  Nous sommes en période de reconstruction ». A quand durera cette reconstruction avec autant de défaites ? Ces choix tactiques  sont souvent critiqués. Certaines langues disent qu’il ne fait pas confiance aux locaux au profit de ceux qui évoluent en Europe dont la majorité est sans club. Dans son contrat, il est dit qu’il doit résider au Tchad pour mieux inspecter les activités footballistiques et, dénicher les talents dans l’optique de les insérer dans l’équipe nationale. Malheureusement, à chaque fin d’un match, il repart en France pour ne revenir qu’à une ou deux semaines du prochain match. Avec cette situation, comment les choses iront de mieux au sein de la sélection nationale ? C’est autant de questions qui taraudent l’esprit des amoureux du football tchadien.

 Hier soir encore, les Sao se sont de nouveau frottés avec les crocodiles du Nil du Soudan pour le second match amical, alors qu’au premier match, ils ont eu à faire à l’équipe soudanaise par avec un résultat plus ou moins satisfaisant (Tchad 2 – Soudan 3), les poulains d’Emmanuel Tregoat ont essuyé un échec cuisant de 2 buts à zéro. Un résultat qui réconcilie difficilement les supporteurs avec leur équipe nationale.