Emmanuel Tregoat désavouéEmmanuel Tregoat désavoué

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Le milieu du football tchadien traverse une crise depuis quelques jours. Un doigt accusateur est pointé sur le sélectionneur national, Emmanuel Trégoat.

Tout est parti de l’affaire dite de « double contrats » de Bakhit Djibrine avec un club normand qui serait dirigé par le grand-frère de Emmanuel Trégoat. On l’accuse d’avoir outrepassé ses fonctions de sélectionneur.

Dans une correspondance n°059 adressée au président de la Fédération Tchadienne de Football, le Directeur Général du Ministère de la Jeunesse et des Sports, Passalet Lazaki relève la légèreté avec laquelle la commission d’homologation des litiges a traité l’affaire de  double contrats qui a débouché sur la sanction du jeune attaquant de Foullah Edifice et des Sao, Bakhit Djibrine. Laquelle sanction a entrainé la non-convocation du joueur aux prochaines confrontations des Sao. Emmanuel Tregoat serait à l’origine de cette cacophonie et est désigné responsable de cette crise qui sévit en ce moment dans le milieu du football tchadien.

En effet, à l’origine de cette crise, l’attaquant du club Foullah édifice (Champion en titre de la ligue provinciale et favori du Championnat national qui suit son cours), Bakhit Djibrine serait soupçonné de détenir un double contrat signé. Le club auquel Bakhit Djibrine aurait signé le contrat appartient à la 7e division de la ligue 1 française. Selon le directeur Général du Ministère de la jeunesse et des sports, « ce joueur ne s’est jamais déplacé au mois de juillet en France en cette période de Covid-19 et de surcroit, son club d’origine ne reconnait pas avoir eu un contact avec les dirigeants du club normand en question pour s’accorder sur les conditions de sa libération ». Le document de poursuivre que cette affaire vient sacrifier l’avenir du football tchadien et du joueur qui est en train de monter en puissance avec la sélection nationale. Emmanuel Tregoat qui, pour des intérêts personnels, s’est reconverti en manager en violant ainsi l’article 5 de son contrat, peut-on lire sur le même document et par conséquent, le Ministère renonce à la signature sa prolongation à la tête de l’équipe nationale de football et appelle la FTFA à prendre ses responsabilités. A cette allure, il serait impossible de voir Emmanuel Tregoat assis sur le banc des Sao en tant que sélectionneur ce week-end au Niger.

Ngaradé Ndolébé Vidal