Election au poste de présidence de la FTFA: la candidature de Foullah invalidée, Mouctar Mammoud reste le seul maîtreElection au poste de présidence de la FTFA: la candidature de Foullah invalidée, Mouctar Mammoud reste le seul maître

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

A un mois de l’élection à la présidence de la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA), le sortant Mouctar Mammoud Hamid reste le seul candidat à sa propre succession. Son véritable adversaire, Ibrahim Wang-Laouna Foullah qui a déposé sa candidature à la veille de la clôture des dossiers, le 27 octobre dernier via son huissier a vu sa candidature invalidé.

Selon nos informations, la candidature du président du club Foullah Edifice, Ibrahim Wang-Laouna Foullah, à la présidence de la Fédération Tchadienne de Football Association (FTFA) a été invalidée pour manque de parrainage par les ligues. Alors même que c’est la condition pour prétendre diriger cette fédération, qui depuis des années n’a rien apporter de concret au football tchadien. Il s’agissait d’avoir au moins cinq parrainages des ligues provinciales de football, terrain que le président sortant a miné à coup de millions. Ainsi, le seul capitaine du bateau FTFA reste toujours Mouctar Mammoud Hamid, qui, depuis une dizaine d’années est le chef de bord. « Ibrahim Wang-Laouna Foullah a des dossiers manquants. La condition d’acceptation de sa candidature au poste de la présidence de la FTFA qui est le parrainage par cinq ligues n’est respectée. Il a zéro parrainage des ligues », informe une source proche du comité d’organisation de l’élection des membres du comité exécutif de la FTFA, comité taillé sur mesure pour l’équipe sortante.

Le président de la commission électorale à la FTFA fait-il obstacle à l’élection ?

Le 2 novembre dernier, dans une ordonnance, le président du Tribunal de grande instance de N’Djaména, Hamit Moustapha Nour avait ordonné « la consignation de tous les documents afférents aux deux candidatures de sieurs Ibrahim Wang-Laouna Foullah et Mouctar Mammoud Hamid entre les mains du greffier en chef. Disons qu’il y a urgence et qu’il s’agit d’une mesure conservatoire qu’elle sera signifiée à la requise de la diligence à la première difficulté », peut-on lire sur le site de nos confrères de Le Pays. Et de poursuivre que « cette ordonnance est exécutoire sur minute et avant enregistrement ». Malheureusement, relate nos confrères, l’huissier de justice Me Hissein Ngaro qui s’est rendu à la fédération avec l’ordonnance de la consignation des documents de candidature s’est heurté à un refus catégorique du président de la commission électorale de la FTFA.