Doba : les mangues inondent le marché et intègrent les habitudes alimentaires de la populationDoba : les mangues inondent le marché et intègrent les habitudes alimentaires de la population

User icon Par Ahmat Moussa Adoum

En période de chaleur, notamment entre le mois de mars et mai, la ville de Doba, chef-lieu de la province du Logone Oriental, les mangues inondent le marché et les grands axes de la ville. Ainsi, ils intègrent, de gré ou de force, les habitudes alimentaires des dobalais.

Moins cher donc accessible à tous, les mangues sont les fruits les plus prisés par la population en cette période de canicule.

Dans presque toutes les familles, enfants et parents se réunissent à un moment donné autour d’un sceau d’eau pour déguster les mangues et rire aux éclats dans une ambiance cordiale.

« Ça vient une fois dans l’année mais nous sommes gâtés. Avec 100fcfa, tu as au moins 4 mangues mûres », se réjouit un jeune homme.

Pour certains pères de famille, la période de mangue est un soulagement pour eux parce qu’ils n’ont pas beaucoup de dépense à faire.

« Quelques fois, je dépense seulement 500f pour calmer la faim de mes 3 enfants à leur retour de l’école », indique un père de famille.

En plus de la ville de Doba, les mangues sont également exportées vers les autres villes notamment la capitale N’Djaména et Massakory, chef-lieu de la province du Hadjer Lamis.