Dans les coulisses de la correction et de l’annonce des résultats du bac seconde session 2020Dans les coulisses de la correction et de l’annonce des résultats du bac seconde session 2020

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Le 22 septembre dernier, les résultats de la seconde session du baccalauréat du mois d’août 2020 ont été proclamés par le jury. Sur 19 443 candidats qui ont composé cet examen le 17 septembre 2020, 15 675 sont admis, soit un pourcentage de 80,7%. Retour sur les coulisses de la correction et de l’annonce des résultats du baccalauréat seconde session.


Mardi 22 septembre, tôt vers 9 heures du matin, sur le réseau bleu, Facebook, on fait l’état des résultats catastrophiques de la seconde session du baccalauréat. A l’ONECS (Office National des Examens et Concours du Supérieur), la nouvelle a fait un tôlé et des mécontents, surtout du côté du jury dirigé par Professeur Byanzebeu Tikri. Et pourtant, cette nouvelle qui a surpris le jury était sortie même de l’ONECS grâce aux correcteurs surplace. Evidemment, les nouvelles qui sont parvenues à la Rédaction étaient les mêmes que celles publiée sur les réseaux sociaux. Le jury essaye tant bien que mal à démentir l’information considérée comme une simple rumeur. Dans l’après-midi, vers 14 heures, la communication au niveau du ministère de l’Enseignement supérieur convie les journalistes à un point de presse à 15h00 pour les délibérés du baccalauréat. Entre-temps, un enseignant a été désigné pour animer les autres sur ce qui est du déroulement du baccalauréat. Un vrai one man show en attendant les résultats qui ont été transmis à la Présidence de la République pour validation. L’enseignant tenait les autres en haleine avec une ambiance bon enfant bien qu’à la Présidence, les choses ne vont pas vite. Selon nos informations, les résultats ont été transmis en deux versions. La première dont l’annonce a été faite sur Facebook des résultats catastrophique. « Il est bien vrai qu’à la correction, ce que nous corrigeons nous donnait déjà une idée sur ce qui allait être les résultats officiels. Les notes étaient catastrophiques comme certains l’ont annoncé sur Facebook. L’information avait fuité », nous a confirmé notre source. Très rapidement, après concertation, poursuit notre source, il est question de descendre au plus bas niveau afin de remonter le nombre des admis. « Le jury était obligé de descendre jusqu’à les moyennes de 7 pour arrondir à 10 afin de rehausser le nombre ». C’est la deuxième version des résultats qui a été transmise à la Présidence. Certaines notes que nous avons pu consulter confirment l’annonce catastrophique des résultats. « Le niveau des enfants étaient trop bas même si quelques rares s’en sortent. Mais les autorités doivent revoir notre système éducatif », confirme un délégué sous couvert d’anonymat.


Les délibérés reportés pour mercredi 23 septembre quand subitement un message de la Présidence était arrivé


Après moult tractations à la Présidence, il serait question de valider la deuxième version des résultats. Mais là aussi, il y a mésentente. A 18h passées, le président du jury du baccalauréat session d’août 2020, Byanzebeu Tikri sort de son silence en annonçant que les délibérés seront pour demain. Dans la salle, des murmures fusent de partout surtout du côté des journalistes qui sont arrivés illico presto après les appels pour annoncer la nouvelle des résultats. A peine que le président du jury ne finisse sa phrase, un signe d’un clin d’œil d’un autre membre du jury lui fait comprendre les résultats peuvent être donnés alors que les journalistes se dispersaient déjà. Certains seront rappelés d’urgence pour revenir. On pouvait entendre dans la salle « la Présidence a validé les résultats enfin ». A 18 heures et 40 minutes, le président du jury commence la lecture des délibérés en rappelant les conditions difficiles d’organisation du baccalauréat causées par la Covid-19. Tout en saluant les admis, il a encouragé les repêchés à doubler d’effort pour l’année prochaine. Malgré cela, il a tenu à exprimer sa satisfaction pour le chiffre de 80,70% des admis à la seconde session.

S.N

S.N