Covid-19:  le ministère de la Santé fait le point après un anCovid-19: le ministère de la Santé fait le point après un an

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Le coordonnateur national de riposte sanitaire, Pr Choua Ochemi a fait Le vendredi 19 mars, au Ministère de la Santé Publique, un point de presse pour présenter la situation sanitaire de la pandémie du Covid-19 un an après.


En introduisant le Pr Choua Ochemi, le Directeur Général du ministère de Santé Publique, Ismaël Barh Bachar, souligne qu’il loue la lutte héroïque du peuple tchadien face à la pandémie Coronavirus. Ce dernier félicite les autorités tchadiennes qui ont mis des moyens indispensables pour sauver leur population et encourage cette dernière à rester vigilante face à cette pandémie. Le coordinateur national a fait une situation générale de la situation de la Covid-19 dans le monde ensuite a présenté la situation actuelle au Tchad qui apparait comme suit :
Situation épidémiologique actuelle au Tchad
Situation épidémiologique de la COVID-19 le 18 mars 2021
577 échantillons analysés ;
23 cas confirmés dont 1 contact des précédents cas et 1 test post-mortem 14 à N’Djamena, 5 dans la province du Moyen-Chari , 2 dans la province du Wadifira, 1 dans la province du Mayo Kebbi-Ouest , 1 dans la province le Borkou .
Total des décès 157 ;
28 malades guéris, portant le total à 3864 ;
359 malades sont actuellement sous traitement.
Au total, 4380 cas ont été confirmés, depuis le 19 mars 2020.
A ce jour 18 provinces sont touchées :
N’Djamena (2879), Wadi-Fira (90), Lac (52), Kanem (25), Ouaddaï (23), Mayo Kebbi-Est (139), Batha (99), Moyen-Chari (313), Logone Oriental (142), Logone Occidental (179), Guera (93), Mandoul (35), Sila (12), Ennedi-Est (70), Chari-Baguirmi (45) ,Mayo Kebbi-Ouest (139) , Tandjilé ( 29) et Borkou (3).
Selon le Coordinateur national, la maladie évolue en dents de scie. La période de recrudescence suivie de la période de basse intensité avec un nombre de cas qui diminue. « Le taux de létalité est passé de 12% au début de la pandémie à 3,6 %. La capacité diagnostique s’est améliorée durant toute l’année: d’un seul laboratoire capable de diagnostiquer la Covid-19 à N’Dajaména, actuellement nous en avons 12 en province, 5 à N’Djaména plus un laboratoire mobile capable de se redéployer partout au besoin », informe Choua Ouchémi. Le coordinateur national de riposte sanitaire a constaté qu’après la levée du couvre-feu, la population ne respecte les mesures barrières. A son avis, la population a associé la levée de couvre-feu à la levée des mesures barrières. Il exhorte la population à continuer à respecter les mesures barrières pour sauver nos concitoyens. Car le coronavirus est n’est pas encore fini.