Covid-19 : des cas graves constatés par la coordination de riposte sanitaireCovid-19 : des cas graves constatés par la coordination de riposte sanitaire

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

Le ministre de la Santé publique et de la Solidarité nationale, Dr Abdoulaye Sabre Fadoul et le coordonnateur national de riposte sanitaire, Professeur Choua Ouchemi, ont fait, ce matin, le point sur la situation épidémiologique de la Covid-19.


Selon Professeur Choua Ouchemi, il y a de plus en plus de cas suspects. “Ce sont les cas qui arrivent des quartiers vers l’hôpital avec des symptômes”, explique-t-il. Il informe qu’il est important de se faire prélever en tant que volontaire. Aujourd’hui, ajoute Professeur Choua Ouchemi, les symptômes du paludisme sont très proches de celle de la Covid-19.
Actuellement, huit personnes sont en unité de réanimation à l’hôpital provincial de Farcha dont une personne qui nécessite de l’oxygène en continu. A l’hôpital de la Renaissance, 14 malades sont sous traitement. “Ce sont des cas graves”, insiste Professeur Choua Ouchemi. ​Selon lui, beaucoup de personnes qui ont des formes graves arrivent toujours tard à l’hôpital. Par ailleurs, il recommande à tous d’acheminer à temps les personnes qui ont des pathologies associées lorsqu’il y a des symptômes tels qu’une fièvre persistante, courbatures, toux, difficultés respiratoires, etc.

Sabre Na-ideyam