Conseil National de Transition : les partis politiques prêts à y entrerConseil National de Transition : les partis politiques prêts à y entrer

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

A travers un point de presse, le président de l’URD, Félix Nyalbé Romadoumngar, a annoncé que les partis politiques se préparent sereinement à intégrer le Conseil National de Transition (CNT).

Pour l’ancien chef de file de l’opposition démocratique, l’actualité phare est le dernier virage du cheminement vers la mise en place du CNT. C’est pourquoi, cette étape doit être préparée sereinement par l’opposition dont son existence ne souffre d’aucun doute, selon les textes. Il a fait référence à la Charte de transition, l’Ordonnance 40/PR/2018 du 30 août 2018, portant statut de l’opposition ainsi que la Loi N°32 /PR/2019 portant charte des partis politiques. Félix Nyalbé Romadoungar, a profité de ce point de presse pour attirer l’attention du Comité ad hoc chargé de la mise en place du CNT à faire preuve de responsabilité en se débarrassant de l’influence de certains lobbies qui tendent à l’induire en erreur. Quant au dialogue national inclusif, l’ancien chef de l’opposition démocratique souhaite qu’elle soit une messe de grâce et non de requiem. Voilà pourquoi, il a entamé depuis un certain temps, une large concertation avec les autres partis dans ce sens. “Pour joindre l’utile à l’agréable, nous sommes en mesure de vous annoncer dès aujourd’hui, la signature très prochaine d’une plateforme réactualisant la ligne de démarcation de notre composante politique”, a indiqué Félix à son auditoire. Pour ceux qui disent que l’opposition n’existe pas, l’ancien chef de l’opposition démocratique les qualifie des malicieux de la classe politique. “Ces gros commerçants de cette mare de notre cité, pour leurs intérêts égoïstes, fanfaronnent autour de l’inexistence de l’opposition démocratique tchadienne, prétextant la période de transition”, ironise Félix Romadoumnga.

Baoukoula Bienvenu