Carine Kaguereou est la lauréate du prix féminin du FETCOUM 2020Carine Kaguereou est la lauréate du prix féminin du FETCOUM 2020

User icon Par SABRE NA-IDEYAM

La troisième édition du festival Tchadien des courts métrages (FETCOUM) a eu lieu du 18 au 19 décembre. Depuis Paris, Aché Ahmat Moustapha, la promotrice du festival, a dirigé les activités de cette édition qui s’est déroulée entièrement en ligne en raison de la pandémie qui circule encore dans le monde.

A l’ouverture des activités, une sensibilisation sur la Covid-19 était au rendez-vous, présentation faite par un médecin.
Il faut joindre l’utile à l’agréable dit-on et ainsi la question du changement climatique n’a pas été perdue de vue par les organisateurs. L’ambassadrice du climat, Hindou Oumarou s’est entretenue à ce sujet avec les organisateurs. Hindou Oumarou a plaidé en faveur des contenus axés sur le climat, une thématique d’actualité. Surtout que le changement climatique reste un défi de notre époque.

Deux jours riches en projections des films et des débats autour des thématiques liés au développement du secteur du cinéma au Tchad et en Afrique menés par des éminents intervenants, notamment les représentants des institutions comme l’Institut français, l’UNESCO, la Coopération Suisses et l’intervention du Délégué général du FESPACO, et des cinéastes tchadiens de la diaspora entre autres, qui ont évoqué les défis et perspectifs du cinéma africain à l’air du Covid-19 ainsi que les opportunités du secteur de l’audiovisuel au Tchad.

La femme à l’honneur au FETCOUM

Dans le but de promouvoir le talent féminin dans le domaine du cinéma, un prix féminin était dédié à un film porté par une Tchadienne. Le jury a attribué ce prix à la productrice et réalisatrice Carine Kaguereou qui bénéficie d’un appui financier, d’un accompagnement, voyage et formations, qui s’élève à plus de 10.000 €.
D’autres Lauréats ont bénéficié également des prix, notamment une aide à la réécriture pour quatre films et le prix choix cinekap est remporté par le calvaire brisé de Bello Refane.
Le FETCOUM 2020 a enregistré une participation de plus de 8.000 personnes virtuelles. Un exploit qui témoigne l’impact de ce festival né il y a trois ans et qui fait son bonhomme de chemin. Et l’aventure continue car Aché Ahmat Moustapha donne le rendez-vous l’année prochaine pour la 4ème édition.

Mahamat Kally